22 septembre 2020

C'EST DE L'HYDROGENE VERT DONT NOUS AVONS BESOIN !

Mercredi 8 juillet 2020, la Commission européenne a présenté sa stratégie sur l'hydrogène. Une occasion parfaite pour notre groupe des Verts/ALE de rappeler que l'hydrogène sera une source d'énergie clé pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2040. L’hydrogène ? Oui, mais pas n'importe lequel… La nuance est de taille ! C’est d’hydrogène vert dont nous avons besoin. Un hydrogène produit à partir d’énergies renouvelables. Un hydrogène vert qui n’a absolument rien à voir avec l’hydrogène dit « bleu » ou « gris », produit à partir d’énergies fossiles ou nucléaires.

L'hydrogène vert aidera à atteindre un mix 100% renouvelable, car il peut être utilisé pour stocker, et ainsi éviter le gâchis d’énergie renouvelable. Il est surtout très utile pour décarboner les secteurs industriels les plus polluants, comme l’acier et les transports par exemple.

L’intention de la Commission est bonne, donc. En revanche, le contenu l’est moins. En effet, la stratégie pour l’hydrogène aurait dû être une stratégie pour l’hydrogène 100% vert ! Or la Commission continue de soutenir le développement d'hydrogène produit à partir d'énergies fossiles. C'est un mauvais signal envoyé pour la transition verte. C'est continuer de détruire le climat.

Plus globalement, les énergies renouvelables, l’efficacité et la sobriété énergétiques auraient dû être au coeur de cette nouvelle stratégie. Ce n’est pas le cas, et c’est très regrettable : il faut inclure l’ensemble des énergies renouvelables, il faut être inclusif. Il faut agir massivement, il faut viser grand.

Plutôt qu’une « simple » alliance pour l’hydrogène, je souhaite donc la création d’une « Communauté européenne du vent, de l’eau, du soleil et de l’hydrogène », une sorte de « Communauté de nos biens énergétiques communs ». Un grand pas en avant. OUI, cette approche globale est la seule capable de mener l’Europe à devenir le premier territoire neutre en carbone, le plus vite possible. Et oui, tout le monde a son mot à dire : pas seulement les représentants de l’industrie, mais aussi les citoyen.nes, la société civile, les communautés énergétiques locales, etc. La mutation énergétique doit se faire au plus près des territoires et des habitant.es, pour notre avenir commun.

D'autant que, argument de taille : le marché des énergies renouvelables est une formidable opportunité en termes de création d'emplois ! 9 millions d'emplois dans le monde pourraient ainsi être créés au cours des trois prochaines années, selon l'Agence internationale de l'énergie (rapport AIE/FMI 18/06/20). ACTION !

DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE