9 septembre 2020

URGENCE A MORIA !

Dans la nuit du 8 au 9 septembre, un atroce incendie s’est déclaré dans le camp de Moria, à Lesbos, en Grèce. L’urgence est absolue. Plus de 13000 personnes survivent dans ce camp : cela représente quatre fois sa capacité d’ « accueil ». L’Union Européenne doit fournir assistance et abri à toutes les personnes touchées par l’incendie, elles ont perdu tout ce qu’il leur restait. Cette tragédie non seulement aurait pu, mais aurait dû être évitée. Voilà des mois, déjà, que nous demandons la relocalisation des réfugié.e.s de ces camps vers d’autres États membres. Les centaines de villes et de municipalités qui ont proposé d’accueillir des réfugié.e.s devraient être autorisées à le faire ! Maintenant ! Ces camps surpeuplés que j’ai eu l’occasion de visiter en 2019 sont la honte totale de l’Europe : les conditions de vie y sont indignes et inhumaines. Quand les gouvernant.es feront-ils.elles enfin preuve de solidarité ? Il faut réviser en urgence le système de Dublin, il faut désengorger en urgence les pays frontaliers comme la Grèce : les chercheur.se.s de refuge doivent pourvoir demander l’asile dans des pays autres que ceux de première arrivée. C’est ce pour quoi je me bats au Parlement européen.
  • Je demande la création d’une commission d’enquête du Parlement européen pour faire la lumière sur ces tragédies et violations des droits humains.
  • Notre groupe des Verts / Ale demande que le Parlement tienne un débat d’urgence en plénière.
DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE