22 septembre 2020

LA HONTE !

Jeudi 17 septembre, je suis intervenu en plénière au Parlement européen. J’ai dit ce qu’il fallait absolument dire :

Honte aux gouvernements européens et à leurs minables comptes dapothicaires 

 

12.000 êtres humains, après avoir vécu des mois dans des conditions immondes et honteuses, sont aujourd’hui livrés à eux-mêmes sur l’ile de Lesbos. Et que font les gouvernements européens ? Ils acceptent d’accueillir au compte-goutte quelques dizaines de mineurs isolés. 

Honte au gouvernement Grec qui, en ce moment même, alors qu’elle est en train de transférer les réfugiés vers un nouveau camp, interdit à Medecin Sans Frontières l’accès à sa clinique.

Honte à cette Europe incapable d’accueillir les 24.000 chercheurs de refuge coincés sur les îles grecques.

Honte à nos dirigeants qui, depuis des mois, des années, sont restés sourds à nos appels répétés à la solidarité et aux relocalisations depuis la Grèce.

Honte à ceux qui dans cet hémicycle distillent la peur, cultivent les fractures et à ceux qui surenchérissent par calculs électoraux, au mépris des droits humains les plus fondamentaux.

Honte, mais aussi espoir immense. 

Espoir en voyant les manifestations en Allemagne où des citoyens européens scandent la vérité : nous avons de la place ! 

Oui, nous avons de la place pour des êtres humains qui représentent à peine le quart des spectateurs d’un stade de foot, à peine 0.005% de notre population européenne.

Espoir en voyant toutes ces communes, en France, en Allemagne et ailleurs qui se disent prêtes à les accueillir.

Espoir en discutant cette semaine avec de jeunes citoyens européens engagés en faveur des droits humains et qui veulent faire changer les politiques et les discours des dirigeants européens sur les migrations. 

Cessez donc ces discours nauséabonds et ces politiques mortifères au nom de citoyens.

Cessez la honte et portez lespoir et la solidarité. 

C’est cela dont l’Europe a plus que jamais besoin !

Mettons en œuvre des positions pérennes pour faire face au fait structurel qu’est la migration et cessons d’apporter des réponses misérables à une situation que certains essaient de faire croire qu’elle n’est que conjoncturelle.

DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE