IL N'EST PLUS POSSIBLE DE CONSIDÉRER LES MIGRANTS COMME DES SOUS-HUMAINS QU'ON PEUT LAISSER MOURIR EN MER

23 juillet 2021

Dans Le Monde, je signe cette tribune avec Yannick Jadot, François Gemenne, Bérangère Taxil, Caroline Roose…

Extrait : "Il est temps que les États respectent les engagements internationaux et européens qu’ils ont pris. Il est également temps d’organiser, en Europe et en France, des voies de migration légale, plus sûres et ordonnées, pour la protection humanitaire, pour les déplacés environnementaux, pour la migration de travail, pour être à la hauteur, de manière organisée et maîtrisée, de notre devoir de protection et par ailleurs des besoins de notre économie.

Il importe enfin de considérer que ceux que nous désignons toujours au pluriel comme des étrangers, des immigrés ou des réfugiés, font partie intégrante de la communauté nationale. Que ce sont les discriminations, bien davantage qu’une prétendue racialisation de la société, qui fracturent l’idéal républicain d’égalité et empêchent l’universalisme de s’ancrer dans la réalité. Celles et ceux qui sont venus d’ailleurs, quelles qu’en soient les raisons, sont aussi légitimes dans notre société que celles et ceux qui y sont nés. Trop souvent dans ce pays nous sommes obnubilés par la question de savoir d’où nous venons, qui renvoie chacun à ses origines. La vraie question, en réalité, est plutôt celle de savoir où nous voulons aller ensemble."

DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE