EMPATHIE
3 décembre 2020

IL FAUT QUE TOUTE LA LUMIERE SOIT FAITE SUR LES AGISSEMENTS DE FRONTEX

J’alerte depuis des mois. En mars déjà, avec 114 députés, nous demandions à la Commission européenne d’enquêter sur les allégations de violences aux frontières de l’UE. Rien n’a été fait. Aujourd’hui, alors que les preuves contre Frontex continuent de s’accumuler, les réponses de son directeur Fabrice Leggeri ne me satisfont pas.

FRONTEX

Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes. Elle a été créée en 2004. Elle est financée par le budget de l’Union Européenne ainsi que par des contributions des pays associés à l’espace Schengen.

Les refoulements privent les réfugiés de leur droit d'asile, mettent des vies en danger et sont illégaux au regard du droit international. Malgré cela, j’ai le sentiment que Frontex ne prend pas ces allégations au sérieux, et qu’elle n’a pas l'intention de faire quoi que ce soit pour empêcher les refoulements 

« En tant qu’agents publics européens, nous servons les intérêts des citoyens parce que nous nous intéressons aux personnes et croyons aux valeurs européennes ». Cette phrase, issue du site internet de Frontex sous l’onglet « vision, mission, valeurs » semble tout à fait déconnectée de la réalité du terrain et des informations qui nous parviennent depuis plusieurs mois : L’intérêt des citoyens, ce n’est surement pas qu’une agence européenne couvre, ou pire, participe à des actes illégaux au regard du droit international. L’intérêt des citoyens ce n’est certainement pas que des chercheurs de refuges périssent en mer ou tombent sous les balles, parce qu’ils ont été refoulés par les agents publics d’un état membre ou d’une agence européenne. L’intérêt des citoyens, c’est que les agents publics européens respectent le droit international, la dignité et la vie humaines.

L’intérêt des citoyens c’est que toute la lumière soit faite sur les agissements de Frontex.

Il est là l’intérêt des citoyens : dans la transparence et le respect des valeurs européennes, l’état de droit, les valeurs d’humanité et de solidarité. 

Depuis de nombreux mois, j’appelle de mes vœux la mise en place d’une commission d’enquête du Parlement européen : il est plus que temps qu’une enquête externe investigue de manière indépendante sur les drames qui se déroulent à nos frontières. C’est dans notre intérêt à toutes et tous.
DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE