28 novembre 2019

Le Parlement européen décrète l’état d’urgence climatique

Ce jeudi 28 novembre 2019, le Parlement européen a voté en faveur d’une résolution décrétant l’urgence climatique et demande à la Commission et aux États membres d’agir immédiatement afin de contenir la hausse des températures mondiales en dessous de 1,5°C. Toutefois, contrairement à la résolution initialement proposée par Damien Carême et Karima Delli au nom du groupe des Verts/ALE, le texte de la résolution ne contient pas d’engagements précis ni concrets.

Le groupe des Verts/ALE presse donc l’UE à prendre des mesures concrètes en conséquence de cet état d’urgence, et à défendre une position ambitieuse au sommet climatique de la COP 25 à Madrid – sommet qui a également fait l’objet d’une résolution votée ce jour.

Réaction de Damien Carême :

« Je me réjouis que le Parlement européen décrète l’état d’urgence climatique, car il y a bel et bien urgence ! C’est un signal fort envoyé au reste du monde et un pas historique qui doit être suivi d’actes.

Nous attendons de la Commission européenne que toutes les propositions à venir soient en phase avec l’Accord de Paris. Aucun euro du prochain budget de l’UE ne doit financer des projets liés aux énergies fossiles. Aucun accord commercial ne doit être signé s’il est contraire à nos objectifs climatiques.

Cette résolution d’urgence ne doit pas rester qu’un symbole. J’aurais d’ailleurs préféré qu’elle soit accompagnée d’engagements plus concrets et plus détaillés de la part de ce Parlement, comme nous l’avons proposé au départ. J’appelle mes collègues député.e.s qui ont voté cette résolution à agir et voter en conséquence dans les cinq ans à venir. Nous serons vigilant.e.s ! »

DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE