MUTATION

UN ÉTAT D’URGENCE CLIMATIQUE ENFIN DÉCLARÉ

A la fin du mois de novembre 2019, le Parlement européen a décrété l’état d’urgence environnemental et climatique.
L’étape est historique! Nous avions initié cette résolution avec Karima Delli, députée européenne. Nous demandions que notre territoire européen acte cette réalité. Ça y est. Dans les temps qui viennent, l’Europe doit donc désormais assumer, et assurer, une série de mesures concrètes, à la hauteur de l’urgence reconnue.
  • Les objectifs

    A mes yeux, c’est évident. Aucun euro des prochains budgets de l’Union européenne ne doit financer des projets liés aux énergies fossiles. Aucun accord commercial ne doit être signé s’il est contraire à nos objectifs climatiques, en premier lieu desquels celui-ci : la neutralité carbone. Le groupe parlementaire des Verts / ALE, dont je fais partie, défend une neutralité carbone effective dès 2040.

  • Pourquoi cette déclaration d’état d’urgence climatique est-elle importante pour notre territoire ?

    Il faut agir. Tout de suite. La dégradation du contexte n’est plus à prouver : pour preuve la publication, début février, des cartes actualisées de submersion marine éditées par l’Agence européenne pour l’environnement (AEE). Chacun.e peut y lire qu’à l’horizon 2030, la ville de Grande-Synthe et plus largement le territoire Dunkerquois sont directement menacés par la montée des eaux… Il est absolument urgent de changer nos modes de fonctionnement. Les décisions européennes ont un réel impact sur la vie, le quotidien local.


  • La résolution déclarant l’état d’urgence climatique et environnementale a été adoptée le jeudi 28 novembre 2019 par 429 voix pour, 225 voix contre et 19 abstentions.
DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE