MUTATION
26 mars 2021

L’HEURE DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE VERTE A SONNÉ !

Le 27 avril, la Commission européenne révisera la stratégie industrielle de l’UE. Avec notre groupe des Verts au Parlement européen, je lui demande de faire preuve d’ambition pour réaliser ENFIN et TOUT DE SUITE, la mutation de nos industries.

C’est une opportunité historique en termes de création d’emplois.
C’est une nécessité vitale pour réduire nos émissions de carbone.

Face à une crise sanitaire, économique et sociale sans précédent, nous avons une opportunité historique d’engager la transition verte de nos économies, pour bâtir une société durable.

UNE CONDITION ESSENTIELLE :
LA MUTATION DE NOS INDUSTRIES.

Accélérer la transition permettra de créer de nouveaux emplois et développer de nouvelles filières. La mutation industrielle est surtout indispensable si nous voulons atteindre nos objectifs climatiques. Actuellement, l'industrie représente 20 % de l’économie européenne et 40 % de nos émissions de gaz à effet de serre.

--> Notre avenir commun dépend énormément de la transition réussie de nos industries.

UNE SEULE MARCHE À SUIVRE :
Aligner la stratégie industrielle sur les objectifs du « Green Deal » européen.

Il faut absolument s’efforcer de réduire l’utilisation des ressources et la consommation énergétique des processus industriels. La stratégie industrielle doit soutenir les technologies vertes innovantes, telles que la production d'acier zéro carbone à partir d'hydrogène 100% renouvelable, ainsi que l’utilisation de matériaux de construction éternellement recyclables. Elle doit exploiter tout le potentiel des énergies renouvelables et électrifier les processus industriels autant que possible afin de sortir au plus vite des énergies fossiles.

--> La Commission européenne doit adopter une stratégie industrielle ambitieuse, à la hauteur des enjeux et du moment.

UNE DATE SYMBOLIQUE :
La fin du mois d'avril, qui marque le 70ème anniversaire de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA). 

L’UE doit montrer que, 70 ans plus tard, l’heure est désormais à la sortie des énergies du passé. Il est temps de se tourner vers l'avenir et de construire une communauté européenne post carbone (CEpCA). C’est-à-dire un système énergétique entièrement fondé sur les énergies renouvelables et une production industrielle conforme aux objectifs de l’Accord de Paris. 
Nous savons que la transition verte de nos industries est possible. Mais elle demande du courage politique, un cadre réglementaire adapté, et des investissements massifs. 

--> L'heure de la révolution industrielle verte a sonné. Saisissons cette opportunité ! 

Je vous explique tout en détail

10 demandes de notre groupe des verts/ALE

  • ALIGNER la stratégie industrielle de l’UE et toutes les stratégies sectorielles, comme celle sur l'acier, sur les objectifs du « Green Deal » européen
    … pour atteindre une production industrielle neutre en carbone.

  • STOPPER toute subvention européenne aux projets fossiles et adopter des plans précis et contraignants de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)
    … pour chacun des secteurs industriels, conformément aux objectifs climatiques 2030 de l'UE. 

  • CRÉER un Conseil de l'UE sur le changement climatique : un groupe scientifique indépendant en charge d'évaluer les politiques européennes, y compris la politique industrielle (!)
    … pour vérifier leur conformité avec l'Accord de Paris.

  • ANCRER le principe d'efficacité énergétique dans toute législation européenne. Ce principe doit être combiné à des investissements massifs pour réduire la consommation d'énergie dans tous les secteurs. 
    … pour économiser de l'argent et de l'énergie, et créer des emplois en encourageant nos industries à devenir les plus compétitives en matière de technologies durables.

  • PRENDRE CONSCIENCE pleinement et dès maintenant de l’immense potentiel des énergies renouvelables, en élaborant une stratégie industrielle spécifique pour les renouvelables 
    … et aussi en proposant un « programme paneuropéen de 70 millions de toits solaires d’ici 2030 », en complément d’une « vague de rénovation » ambitieuse des logements.

  • CHANGER le système européen d'échange de quotas d'émission carbone pour atteindre nos objectifs climatiques, en supprimant les allocations de quotas gratuits et en mettant en place un mécanisme ambitieux de taxe carbone aux frontières, qui protégerait à la fois nos industries et la planète. 
    as gratuits et le mécanisme de la taxe carbone aux frontières :  ICI

  • ÉTABLIR un principe de « priorité à l'efficacité des ressources » dans toute législation européenne, ainsi que des objectifs sectoriels en la matière : cela passe par un renforcement de l'économie circulaire
    … et des exigences en matière de conception prévoyant une durée de vie des produits plus longue !

  • FAVORISER les technologies propres et les produits innovants
    … grâce à une réforme des règles de marchés publics valorisant davantage les critères de durabilité.

  • DÉVELOPPER le conseil aux entreprises pour leur transition écologique
    … en créant par exemple des « centres verts » destinés à fournir des informations claires, une assistance et une formation à la mutation, en particulier pour les PMEs.

  • AMÉLIORER la gouvernance et la transparence, en favorisant le lien, tous les liens entre les différents acteurs 
    … et en garantissant une représentation plus équilibrée dans ces instances entre experts, scientifiques, entreprises privées, organisations de la société civile, de consommateurs et partenaires sociaux.

DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE