Climat : la détresse des jeunes face à l’inaction gouvernementale

23 septembre 2021

  • 3 jeunes sur 4 déclarent que le futur est « effrayant »
  • 45% d’entre elles, d’entre eux témoignent que leur ressenti face à la situation climatique a des impacts négatifs sur leur vie quotidienne.
  • 39% des 16-25 ans se déclarent hésitants·es à l’idée d’avoir des enfants à cause de la situation climatique.
  • Plus de la moitié estime que le changement climatique sera bientôt une menace pour leurs foyers
Voilà, parmi d’autres, les chiffres alarmants publiés par un groupe de chercheurs d’universités britanniques, finlandaises et américaines le 14 septembre 2021 pour le journal scientifique The Lancet Planetary Health. Il s’agit là de la plus grande étude internationale sur l’anxiété climatique jamais réalisée.
Que nous dit-elle ? L’éco-anxiété (détresse face à la crise climatique et ses conséquences) est croissante chez les enfants et les jeunes adultes. Désormais, la jeune génération grandit dans un état d’angoisse et de vulnérabilité face au désastre climatique qui aura des « répercussions négatives importantes, durables et progressives sur [leur] santé mentale ».

Cette enquête souligne que l’éco-anxiété ne s’arrête pas à un mal-être psychologique face au réchauffement climatique. Non. Les chercheurs démontrent que ce stress chronique, néfaste pour la santé, est aussi lié au manque d’action des gouvernements.

*65% des jeunes ont le sentiment que leur gouvernement les « laisse tomber »

*64% estiment que leur gouvernement leur ment sur l’impact des actions qu’il prend

*58% déclarent se sentir trahi·e·s par leur gouvernement.

*À peine 31% considèrent que le gouvernement fait assez pour éviter la catastrophe (26%, en France).

« La détresse liée au changement climatique est associée à la perception par les jeunes qu'ils n'ont pas d'avenir, que l'humanité est condamnée, que les gouvernements ne réagissent pas de manière adéquate ; et à des sentiments de trahison et d'abandon par les gouvernements. »

Dans la Roya, cet été. La vallée a été frappée par la tempête Alex en octobre 2020. Elle a payé le prix fort du changement climatique, dont l’activité humaine est responsable. Pourtant, nous pouvons forger un monde d’autres possibles…

Cette conclusion est effroyable. Je ne peux m’y résoudre.

Le désarroi et la colère ? Je les comprends et je les partage.

Le manque d’action gouvernementale ? Il représente un de mes combats quotidiens : c’est par exemple pour cette raison qu’en 2018 j’ai porté plainte contre l’État français pour son inaction en matière de réchauffement climatique.

Il y a de l’espoir ! Le Conseil d’État m’a en effet donné raison.

Oui, les générations futures ont un avenir.

Oui, les solutions existent, et elles sont nombreuses.

Je ne cesse de le répéter, ce n’est qu’une question de courage et de volonté politique.

DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie

Logo EELV
Logo les vertes ALE