POUVOIR DE VIVRE
19 mai 2020

PAS 1 EURO POUR LES EVADES FISCAUX !

Dès maintenant, exigeons qu’aucun euro des aides d’Etats - accordées aux entreprises pour les aider à faire face à la crise provoquée par la pandémie, ne bénéficie aux évadés fiscaux. Tout faire pour sauver des emplois, c’est normal, mais NON, le chèque ne doit pas être en blanc. Je demande au gouvernement français de conditionner ces aides à l’exigence de transparence fiscale : les entreprises bénéficiaires doivent rendre leurs pratiques fiscales transparentes. Entre autres, elles doivent publier leurs bénéfices et les impôts payés dans chacun des pays où elles sont implantées. Elles ne doivent pas non plus verser de dividende ni racheter leurs propres actions durant au moins deux ans. Je demande que cet argent solidaire n’atterrisse pas dans les mains d’entreprises qui s’échappent et qui échappent à l’impôt. Chaque année, 40% des bénéfices des multinationales sont déclarés dans des paradis fiscaux : des sommes délirantes disparaissent ainsi des caisses de l’Etat. Dès aujourd’hui… finissons en avec le dumping fiscal et récupérons cet argent pour nos hôpitaux, nos écoles, pour la mutation vertueuse que nous devons opérer. Les aides d’Etats doivent servir le changement que nous appelons. Pas un seul euro pour les évadés fiscaux !

VENDREDI, EN COMMISSION ITRE, J’AI INTERPELLE LE VICE-PRESIDENT DE LA COMMISSION EUROPEENNE A CE SUJET. CI-DESSOUS, LA VIDEO.

DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE