POUVOIR DE VIVRE
9 décembre 2020

STOP A LA DEREGULATION FINANCIERE

Depuis l'épidémie de coronavirus, les lobbys financiers exercent de fortes pressions sur les institutions nationales et européennes pour qu’elles allègent les règles bancaires et financières. Les premiers effets de ce lobbying intense se font déjà sentir. C’est pourquoi j’ai alerté Bruno Le Maire : la France doit stopper ces manœuvres. 

Je m’explique :

Plusieurs réformes européennes en cours sont très préoccupantes car elles visent à revenir en arrière en matière de réglementation financière. Le secteur financier tente en effet de profiter de la situation pour détricoter tout un ensemble de mesures prises depuis la dernière crise financière, mesures qui ont pourtant pour but de réduire les risques systémiques et l’instabilité financière. 

Ne laissons pas faire. Il faut préserver les règles que l’on a mis tant de temps à bâtir : certains de ces détricotages particulièrement pervers nous font en effet courir un risque énorme ; celui de nous retrouver à nouveau dans des situations telles que celle qui a mené à la crise des subprimes, en 2007.

Ce qu’il se passe en ce moment, donc, les adaptations qui sont discutées, ne sont ni justifiées, ni proportionnées. 

Beaucoup de mesures ont déjà été prises pour aider les banques face à la crise actuelle. Le secteur dispose déjà d’incitations pour :

1.     accorder des crédits aux ménages et aux entreprises 

2.     surmonter la crise 

 

Il y a donc urgence. On ne peut pas laisser faire. 

C’est pourquoi j’ai interpellé par courrier le Ministre de l’Économie français, Bruno Le Maire, afin qu’il modifie la position du GouvernementJusqu'à présent, la plupart des décideurs politiques de l'UE ont fait preuve d'une grande complaisance à l'égard de l’industrie de la finance. Ça suffit. Il faut stopper les manœuvres de dérégulation financière !

Il est temps de faire la part des choses entre les adaptations réglementaires légitimes, justifiées par le contexte, et celles qui sont clairement démesurées et opportunistes. Ces dernières ne servent pas l’économie réelle : elles font seulement le jeu des spéculateurs et des prédateurs financiers, au détriment de l’intérêt général. Et au risque d’une nouvelle crise par-dessus la crise...

 

VOIR LA VIDEO QUI DENONCE

DAMIEN CAREME

Député Européen Verts / ALE**,
Président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants.

Biographie
Logo EELV
Logo les vertes ALE